Tag Archives: performance

Un peu d’Alice 1

Un peu d’Alice 24, 25 mai – 8 juin 2003 Titre évocateur de la féerie mise en scène par l’association Caméléon au Pavillon de Lanfant le samedi 24 et dimanche 25 mai et jusqu’au 8 juin 2003 pour l’exposition Odile Baurens et Michael Cohen s’inscrivent dans une démarche avant-gardiste dans la veine du festival des jardins de Chaumont-sur-Loire ou le Château de Bionnay, pour ne citer qu’eux, et qui proposent des expositions d’art actuel. Avec la volonté de faire ressurgir l’histoire d’un lieu tout en faisant place à l’histoire contemporaine et la volonté de sortir l’art contemporain des lieux conventionnels de diffusion.

Read More

Awena COZANNET 2012 (France)

Résidence : janvier – mars 2012 [Montrer sous forme de diaporama] Entre sculpture, dessin, scénographie et installation, Awena Cozannet travaille à partir du corps humain, sur l’homme et sur sa temporalité. Elle utilise la matière comme un langage et le corps comme un matériau. Certaines de ses sculptures furent portées par elle-même ou par d’autres, le temps d’une photographie, d’une performance publique. Cette démarche l’a amenée à développer des collaborations de pratiques artistiques au Bangladesh, en Birmanie ou au Pakistan (…) qui l’ont profondément marquée. Elle s’approfondit à travers les différents projets, résidences et expositions auxquels elle participe ou qu’elle organise en

Read More

2012/03/16 Exposition de Awena COZANNET et SHI Jindian 师进滇

avec la participation des étudiant-e-s du Lijiang College Teachers département Art 丽江师范高等专科学校, et Mmes LIU et LI, de la minorités des Miao, Exposition jusqu’au 01/04/2012 [Montrer sous forme de diaporama] Awena COZANNET est intéressée par la connaissance des textiles des minorités : indigo, batik, teinture, broderie … Pendant sa résidence de deux mois à Rhizome, elle a tenté de comprendre cet artisanat d’art dans le Yunnan, à Zhoucheng, Dali, Baisha, et dans le Guizhou à Shidong, Matang avec entre autre Mme LIU et LI … Pour le vernissage, elle a montré sa sculpture « Dix mille changements ne modifient jamais l’essence des choses »

Read More

Christine BRAULT (Canada)

Résidence : mars – mai 2011 – 2011/04/29, Écriture(s), Exposition collective, Rhizome – Lijiang art center [Montrer sous forme de diaporama] “Depuis plusieurs années, mes explorations artistiques convergent vers les esthétiques relationnelles et des interventions in situ… Il m’importe de concevoir une oeuvre ou une action qui s’intègre à son environnement et qui place ses occupants au coeur de l’oeuvre elle-même. Ni reflet, ni réappropriation, je conçois ma pratique comme un poème issu d’une rencontre avec l’Autre… selon le lieu et le contexte. Le processus de la rencontre devient la matière première d’une oeuvre… s’écrivant d’histoires personnelles et/ou collectives. Tout en considérant

Read More

2011/04/29 Écriture(s) Exposition – Vidéos – Installations – Performances Frank-René LEHBERGER, Christine BRAULT, Claire MALVOLTI, YANG Chun Long 杨春龙 et Mr LIU 刘, Rhizome – Lijiang art center, Chine

L’idée était de réunir sur un événement les artistes en résidence à Rhizome et d’inviter des artistes locaux; chacun et chacune créant en relation avec le travail de l’autre. [Montrer sous forme de diaporama] Comme en Chine, un paysage n’existe que si il est calligraphié, Mr LIU 刘 a commencé à définir l’espace Rhizome en apposant des poèmes des dynasties Qing et Song relatifs à la recherche de l’art et à l’environnement de la nature, directement sur les murs internes de Rhizome. Frank-René LEHBERGER a exposé ses anciennes créations et celles réalisées en résidence, reprenant des écritures ancestrales d’Asie. Christine BRAULT traçait

Read More

NG (France)

Résidence : février 2011 NG poursuit un projet artistique nomade qui la mène de résidence en résidence expérimentant des modes d’habitats collectifs ainsi que des prototypes architecturaux, testant toutes sortes d’espaces, de modes de vie, de situations. Etre artiste est une aventure, l’art une prise de parole. [Montrer sous forme de diaporama] NG tire de ses lectures sur la recherche botanique en Amazonie la conclusion que le monde est inconnu, que tout est à découvrir, à explorer. Chaque projet —bande sonore, video, dessin, BD, performance— est une expédition particulière, à la rencontre de personnes, de lieux, d’un contexte spécifique, de nouveaux outils.

Read More

2010/09/05 et 15 « Act’N GO », Vidéos – Installations – Performances – Rencontres, Winter Story, Rhizome – Lijiang art center

Winter Story est un format vivant, créée par Sarah TROUCHE, artiste performeuse et Benjamin HERR, architecte. Le projet Act’N go cherche à proposer un laboratoire artistique à des artistes de différentes disciplines et nationalités. Présentation des oeuvres de François CATHALA, Mathilde GANANCIA, Benjamin HERR et Sarah TROUCHE, créées durant leurs résidences en août-septembre 2010 au Rhizome-Lijiang art center. [Montrer sous forme de diaporama]

José ECHENIQUE – Alejandro LEON CANNOCK (Pérou)

Résidence : juillet – août 2010 2010/07/30, « Derivas » Vidéos – Installations – Performances L’activité artistique de José ECHENIQUE relève d’une poétique de l’existence, où la vie et la pratique artistique se confondent. Il s’agit d’une invention et souvent d’une réinvention de sa propre vie à travers une pratique performative qui est aussi une interrogation sur la production d’une subjectivité singulière et sur l’écologie humaine et sociale. Alejandro LEON CANNOCK a suivit des études en philosophie s’appuyant sur une éducation académique classique. A présent, Alejandro crée un langage propre : la philosophie s’identifie davantage au travail d’un artiste cherchant à activer la sensibilité

Read More

2010/07/30 Derivas Vidéos – Installations – Performances José ECHENIQUE – Alejandro LEON CANNOCK

A la suite de leurs expériences durant leur séjour à Rhizome-Lijiang art center, les artistes José ECHENIQUE et Alejandro LEON CANNOCK présentent une exposition qui partage et sauvegarde des instantanés de leurs dérives à travers Lijiang. Pour eux, dériver implique se laisser porter par un mouvement propre du lieu avec la (non)-finalité d’une appréhension visuelle, affective et conceptuelle d’une expérimentation de l’espace/temps qu’ils ont traversé. En ce sens, cette exposition est également une cartographie singulière et individuelle de Lijiang. [Montrer sous forme de diaporama]